Les dangers de l’impression 3D

Les imprimantes 3D émettent des gaz et particules dangereuses pour la santé, comme le Styrène, ou l’Éthylbenzène

C’est ce que révèle l’étude publiée par Environmental Science & Technology :

  • Selon les recommandations de cette étude, utiliser une imprimante 3D dans un lieu mal ventilé peut être dangereux pour la santé. Tout particulièrement avec l’impression ABS et Nylon
  • Sans des dispositifs de confinement ou de filtration installés sur les imprimantes, le risque pour la santé est réel

Source : Environmental Science & Technology ©

  • Les Nanoparticules sont des particules dont le diamètre nominal est inférieur à 100 nm. Ces nanoparticules sont émises majoritairement lors des 4 premières heures et vont envahir la pièce ou l’atelier
  • L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) réalise des expertises visant à informer le grand public des risques que présentent ces nanoparticules

Les 3 recommandations de l’étude IITC :

  • Eviter les filaments et matières premières rejetant des composés nocif.
  • Utiliser les imprimantes 3D en milieu ventilé.
  • Filtrer l’air dégagé par les imprimantes 3D
fumée

Attention: la plupart des imprimantes du marché ne vous protègent pas !

  • 90% des imprimantes ne sont pas fermées
  • La filtration HEPA ne protège pas des nanoparticules